Cardioversion électrique

La cardioversion électrique (CVE) est un moyen simple de restaurer le rythme cardiaque normal chez les patients qui présentent une arythmie qui persiste malgré un traitement médicamenteux optimal. Il s’adresse aux malades souffrant de fibrillation auriculaire persistante ou de flutter auriculaire et il est pratiqué de manière routinière depuis plus de 40 ans. Un choc électrique externe est appliqué sur le thorax, arrêtant ainsi le trouble de rythme et permettant au rythme normal de reprendre son activité. Ce geste doit s’effectuer en milieu hospitalier, en brève anesthésie générale en raison des douleurs que provoque le choc sur la peau du thorax.

Le traitement est effectué en ambulatoire, le patient doit être à jeûn, un traitement anticoagulant préalable de 3-4 semaines est indispensable pour éviter tout risque de thrombose et le patient n’a pas le droit de conduire après la cardioversion.

La cardioversion électrique est efficace dans plus de 95% des cas, mais elle ne fait que rétablir le rythme normal et ne prévient pas d’éventuelles récidives par la suite raison pour laquelle un traitement médicamenteux complémentaire est généralement nécessaire.

L’application du choc électrique externe (DC) permet d’arrêter l’arythmie et de restaurer le rythme normal (partie droite de la figure)

L’application du choc électrique externe (DC) permet d’arrêter l’arythmie et de restaurer le rythme normal (partie droite de la figure)

Défibrillateur externe (appareil utilisé pour les cardioversions électriques)

Défibrillateur externe (appareil utilisé pour les cardioversions électriques)